Désherbage mécanique

on

En sortie d’hiver c’est le moment, quand il n’a pas été possible d’y aller plus tôt, de désherber mécaniquement (je suis en bio, zéro chimie). Cet hiver impossible de mettre un tracteur dans un champ avec la “mousson”. Je dois désherber dans les parcelles semées en blé mais aussi en méteil (mélange céréalier de triticale / pois / féverole).

L’an dernier avec 5 autres collègues nous nous sommes équipés d’une houe rotative. Son principe est de frapper la terre en surface avec des dents incurvées soudées sur un rouleau lourd. Le but est d’avancer le plus vite possible (entre 16 et 18 km/h) pour gagner en efficacité (à vitesse lente le travail est inopérant).
Elle a un intérêt additionnel par rapport à la herse étrille que nous utilisions déjà. Elle va permettre aussi de désherber en plein sur les cultures de printemps comme le tournesol et le maïs dès que ceux ci sont implantés (2 à 3 semaines après le semis). Dans ce cas elle est complémentaire de la bineuse que nous passons dans l’inter-rang.
Je l’ai passé au point de ré-essuyage soit le 17 mars.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *